Apportez votre soutien à la FCF  |   Contactez-nous  |   FAQ   |  English


Pourvoir aux besoins de la faune

Related Terms: chauve-souris, écholocation, rage, vol, mammifère, vampire, voler, prédateur, prédatrice, insecte, colonie, caverne


Pourvoir aux besoins de la faune

Afin de transformer votre cour en un lieu invitant pour les différentes espèces d’animaux et d’oiseaux, vous devez leur procurer quatre éléments fondamentaux: de la nourriture, de l’eau, un abri et de l’espace. Ce sont là, pour eux, les éléments essentiels à un milieu de vie sain.

 

Nourriture / Eau / Abri / Espace

 

La nourriture

 

Une des bonnes façons d’attirer chez vous plusieurs espèces est de leur procurer leur nourriture favorite. Vous pouvez combler leurs besoins en offrant un complément en nourriture et en ajoutant des plantes, des arbres et des arbustes dans votre environnement.

 

L’offre d’un accès à une alimentation supplémentaire, telle l’installation de mangeoires à oiseaux, est un moyen de favoriser la survie des différentes espèces lorsqu’elles sont confrontées à des temps plus difficiles. Bien que d’offrir de la nourriture sous forme de grains ou sous d’autres formes leur soit bénéfique, le fait d’ajouter des plantes comble bien plus que le simple besoin de s’alimenter. Ainsi, on devrait retrouver dans un jardin bien conçu, les plantes pouvant combler les besoins multiples et variés des espèces sauvages, et ce, en fonction de leurs cycles de vie et des saisons.

 

Lorsque nous décidons de faire l’ajout de plantes à notre environnement, nous devons garder en tête qu’une grande variété de plantes attirera une grande diversité d’espèces. Une combinaison de plantes et d’arbres à feuillage persistant (tels que les conifères) et caduque, d’arbustes (particulièrement d’arbustes à baies), d’herbes et de fleurs (particulièrement des fleurs indigènes) assureront une alimentation abondante. Les plantes permettront également d’attirer des insectes qui sont forts appréciés des oiseaux, des chauves-souris et de d’autres animaux. Si vous souhaitez attirer des espèces en particulier, trouvez en quoi consiste leur nourriture préférée.

 

L’eau

 

L’eau est la source de toute forme de vie. Vous serez étonné de la variété d’animaux que vous attirerez sur votre terrain si vous y ajoutez une source d’eau. Sans eau, vous restreignez l’accessibilité de la nourriture à certaines espèces. Si des contraintes d’espace empêchent l’aménagement d’un étang, vous pouvez toujours installer un bain d’oiseaux. Pour rendre votre cour encore plus attrayante, vous n’avez qu’à y ajouter le son de l’eau qui ruisselle ou encore le son de gouttelettes et cela suffira à attirer davantage d’oiseaux sur votre propriété.

 

Les abris

Les animaux ont besoin d’un abri pour se protéger non seulement du climat rigoureux mais également des prédateurs. L’abri leur procure également un endroit où élever leurs petits. Une absence ou une insuffisance du nombre d’abris aura comme conséquence de restreindre le nombre d’animaux qui fréquenteront votre propriété.

 

La plantation de végétaux à feuillage persistant se veut un moyen efficace de procurer un abri adéquat aux animaux durant les rudes mois d’hiver. Au printemps et à l’été, les animaux trouveront refuge dans les arbres feuillus. Les amas de pierres, de billots de bois et de broussailles seront également très appréciés.

 

Les chicots (arbres mourants ou morts) sont particulièrement bénéfiques à la faune puisqu’ils procurent à plusieurs espèces un endroit où élever leurs petits. Pour les pics- bois, les sitelles et les oiseaux se nourrissant de sève, ces lieux sont également un endroit riche en nourriture.

 

Enfin, les cabanes d’oiseaux placées dans des endroits stratégiques offrent aux oiseaux des espaces supplémentaires où faire leur nid.

 

L’espace

 

L’espace nécessaire au développement des espèces, diffère selon le type observé. La majorité des oiseaux, tels la Buse à queue rousse et le Pic mineur, sont territoriaux et protègent leur nid et le lieu où ils s’alimentent de leurs congénères. A l’opposé, certaines espèces, comme le Chardonneret jaune et le Vacher à tête brune, partagent leurs lieux d’alimentation et de nidification. Cette territorialité entre oiseaux peut varier selon les saisons. Par exemple, la Mésange à tête noire deviendra plus territoriale en période de reproduction. Votre cour accueillera peut-être une volée de cette espèce l’hiver, mais seulement un couple à l’arrivée du printemps.

 

Vous ne devriez pas considérer seulement l’espace bidimensionnel de votre terrain. Plusieurs espèces considèrent, en effet, l’espace tridimensionnel disponible. Ils peuvent ainsi faire leur nid dans des arbustes, fouiner le sol pour s’alimenter et se percher dans les branches au sommet de vos arbres. Une cour à dimensions multiples augmente ainsi l’espace disponible et, par le fait même, les habitats disponibles.

Recherche

Guide de jardinage — Automne 2009

  • Mot de la rédactrice : La lumière d'autumne
  • La vérité au sujet des chauves-souris
  • La viorne trilobée
  • Contre toute attente
  • La salamandre à points bleus
  • B.C.’s Wild Heritage Plant
  • Papiers peint
  • Inscrivez-vous gratuitement
Lire

Zones de rusticité

Choix de plantes en fonction des zones de rusticité

Lire

Ressources