Apportez votre soutien à la FCF  |   Contactez-nous  |   FAQ   |  English


Tournesols — Symboles de joie

Related Terms: sunflowers, native, plants


Tournesols — Symboles de joie

Par Sarah Coulber

 

Si les fleurs ont la capacité de susciter différentes émotions, c'est sûrement la joie que soulève la vue d'un tournesol. Ces plantes très hautes produisent d'énormes fleurs de couleur vive qui ressemblent à un soleil, d'où le nom de leur genre Helianthus — helios en grec signifie soleil et anthos, fleur.

 

Les tournesols sont très variables tant par leur taille, que par leurs préférences de sol et d'éclairage. Il en existe de nombreuses espèces indigènes au Canada. Selon plusieurs sources, elles comprennent Helianthus annuus, qui serait l'une des premières cultures pratiquées en Amérique du Nord. Cette espèce a par la suite été introduite dans plusieurs pays et a été l'objet d'une industrie de fabrication d'huile qui a pris des proportion gigantesques dans l'ex-Union soviétique, où des millions d'hectares sont encore couverts de tournesols destinés à cette production.

 

Le tournesol a aussi attiré l'attention de Vincent Van Gogh, qui a immortalisé sa beauté sur ses toiles. En 1888, il écrivait dans une lettre à son frère Théo : « Je me donne totalement à mon art, peignant avec le même enthousiasme qu'un Marseillais mange sa bouillabaisse, ce qui ne te surprendra pas quand tu sauras que ce sont des tournesols que je suis en train de peindre ... Si je poursuis mon idée, il y aura une douzaine de panneaux. L'ensemble donnera une véritable symphonie de bleus et de jaunes. » Une de ces toiles vaudrait aujourd'hui 30 millions !

 

Apparence

 

Les tournesols sont des plantes de grande taille, dont certaines espèces peuvent atteindre presque 2,5 m dans des conditions idéales. Ils font partie de la famille des composées, puisque la sommité florifère comprend en réalité une multitude de fleurs tubuleuses (au centre du capitule) et de fleurs ligulées (attachées aux pétales). Seuls les fleurs tubuleuses sont fertiles et capables de produire des graines.

 

Il existe une grande variation d'une espèce à l'autre, mais en général les feuilles sont plus larges au milieu ou à la base, ce qui leur donne à l'extrémité un aspect pointu. Les fleurs ont des pétales jaunes et un cœur jaune ou brun, bien que de nouvelles variétés arborent des teintes lie de vin. Les espèces vivaces ont normalement une apparence plus délicate que les annuelles.

 

Utilisation

 

Les graines crues de H. annuus sont délicieuses et nourrissantes. Les humains les aiment autant que les animaux. Elles contiennent des vitamines E, B1 et B5, ainsi que d'importants minéraux. Selon le site Web The World’s Healthiest Foods, un quart de tasse de graines de tournesol comble 90 % de nos besoins quotidiens en vitamine E. Ceux qui aiment grignoter ces graines seront heureux de savoir que cette vitamine empêche les radicaux libres de dégrader nos cellules et prévient donc de nombreuses maladies. Ses qualités anti-inflammatoires seraient souveraines pour lutter contre certains maux comme l'arthrite.

 

Le pollen de tournesol est un autre nutriment riche en acides aminés, en vitamines, en minéraux et en bons gras. À table, ma fille et moi nous amusons beaucoup à saisir du bout des doigts ces précieux ingrédients qui tombent de notre bouquet et à nous en régaler ! Et nous ne sommes pas les seules à apprécier cette nutritive poudre ! En effet, les abeilles font abondante provision de pollen dont elles gavent leurs larves affamées à la ruche.

 

H. tuberosus, le topinambour, est une plante extrêmement envahissante. Elle fleurit à la fin de l'automne. Ses tubercules, comestibles, sont excellents pour la flore intestinale. On peut les consommer crus en salade ou en jus, ou encore cuit à la vapeur avec du beurre et quelques gouttes de jus de citron.

 

Les différentes parties du tournesol ont de nombreux usages, allant de la nourriture pour animaux, à la fabrication de papier, de soie et de teinture jaune.

 

Les papillons apprécient les tournesols pour leur nectar. De plus, selon William Cullina, auteur de New England Wild Flower Society Guide to Growing and Propagating Wildflowers of the United States and Canada, les larves de certains d'entre eux, comme le damier argenté et le Chlosyne lacinia, se nourrissent de ses feuilles.

 

Les têtes lourdes de graines continuent de susciter l'intérêt après la floraison. En effet, de nombreux oiseaux viennent s'y nourrir à l'automne ou à l'hiver, notamment les mésanges, les geais bleus, les chardonnerets et les sitelles.

 

Bien sûr, des créatures plus imposantes, comme le cerf, ne dédaignent pas un plant de tournesol qu'ils avalent tout entier. Si vous vivez dans une zone où abondent les cerfs, soyez prêt à partager votre récolte avec eux ou prenez des précautions pour les éloigner en saupoudrant votre plantation avec de la farine de sang ou tout autre répulsif non toxique.

 

Propagation

 

On peut obtenir facilement un plant en semant des graines au printemps tant pour les variétés annuelles que vivaces. Au printemps, plantez directement les graines dans le sol. Vous pouvez, au préalable, les faire tremper une nuit dans l'eau pour en faciliter la germination.

 

On peut aussi cultiver les vivaces en les divisant au printemps; certaines espèces se propagent rapidement d'elles-mêmes. Enfin, Allan M. Armitage, auteur de Native Plants for North American Gardens, propose de multiplier les plants à partir de boutures au printemps ou à l'été. Si vous optez pour cette méthode, plantez les tiges avec au moins trois nœuds sous la terre, conseille William Cullina.

 

Culture

 

Choisissez les espèces avec soin. Certaines vivaces se propagent rapidement, vous pouvez alors les entourer de plantes tout aussi envahissantes. La taille et, dans le cas de plusieurs vivaces, leur feuillage touffu et, parfois, leur propension à retomber sont autant de facteurs qui peuvent vous inciter à les placer à l'arrière, où d'autres plantes ou des tuteurs permettront de les redresser.

 

Les tournesols sont susceptibles au mildiou, alors permettez à l'air de circuler. Cela est arrivé aux H. mollis, petits tournesols de nos jardins modèles, mais seulement lors d'étés très pluvieux, pendant lesquels ses feuilles velues sont restées humides. Un ensoleillement convenable suffit à éviter le problème.

 

Quelques espèces canadiennes

 

Hélianthe annuel — Helianthus annuus

 

  • Indigène : au sud de la Saskatchewan et du Manitoba, et peut-être aussi de la Colombie-Britannique et de l'Alberta.
  • Habitat : plaines et terres basses riches. Préfère le plein soleil et les sols secs à humides.
  • Apparence : annuelle, qui atteint 90 à 300 cm de hauteur et fleurit de l'été à l'automne. Se propage facilement.

 

Hélianthe à dix rayons — Helianthus decapetalus

 

  • Indigène : en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick.
  • Habitat : rives des ruisseaux, forêts clairsemées et fourrés. Préfère les zones ensoleillées ou semi-ombragées ainsi que les sols humides.
  • Apparence : vivace, qui atteint de 60 à 150 cm de hauteur et fleurit de l'été à l'automne.

 

Hélianthe divariqué — Helianthus divaricatus

 

  • Indigène : en Ontario et au sud-ouest du Québec.
  • Habitat : forêts, fourrés et clairières. Plein soleil ou mi-ombre, sols modérément secs.
  • Apparence : vivace, qui atteint de 60 à 200 cm de hauteur et fleurit de l'été à l'automne. Se propage rapidement.

 

Hélianthe géant — Helianthus giganteus

 

  • Indigène : au Manitoba, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.
  • Habitat : Clairières et fourrés humides. Plein soleil ou mi-ombre, sols modérément à très humides.
  • Apparence : vivace, qui atteint 120 à 300 cm de hauteur et fleurit de l'été à l'automne.

 

Hélianthe à belles fleurs — Helianthus laetiflorus

 

  • Indigène : en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au sud du Manitoba.
  • Habitat : prairies sèches. Préfère le plein soleil et les sols secs à humides.
  • Apparence : vivace, qui atteint 90 à 200 cm. Petites fleurs jaunes au cœur foncé. Fleurit de l'été à l'automne. Se propage rapidement.

 

Hélianthe des prairies — Helianthus petiolaris

 

  • Indigène : au sud de la Colombie-Britannique et de l'Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et à l'ouest de l'Ontario.
  • Habitat : prairies et plaines. Préfère le plein soleil et les sols secs à humides.
  • Apparence : annuelle, qui atteint 120 cm de hauteur. Les fleurs, d'une circonférence de 7 cm, ont un cœur brun foncé. Elles durent du milieu de l'été à la fin de l'automne.

 

Hélianthe tubéreux, topinambour — Helianthus tuberosus

 

  • Indigène : en Ontario et au Québec.
  • Habitat : terrain ouvert et fourrés humides. Affectionne les zones ensoleillées ou mi-ombragées et les sols humides.
  • Apparence : vivace, qui peut dépasser 1 m de hauteur, avec de délicates fleurs qui apparaissent à la fin de l'automne. Très envahissante.

 

Voici une fleur très semblable mais appartenant à un genre différent qui agrémente les jardins de la FCF :

 

Héliopsis faux-hélianthe — Heliopsis helianthoides

 

  • Indigène : au sud de la Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Québec et au Nouveau Brunswick.
  • Habitat : prairies et forêts clairsemées. Plein soleil ou mi-ombre, sols secs à humides.
  • Apparence : vivace, qui atteint 60 à 150 cm de hauteur. Longue période de floraison s'étirant du début de l'été au début de l'automne. Peut se montrer envahissant.

 

Cette plante se distingue de l'hélianthe en ce que les fleurs ligulées et les fleurs tubuleuses peuvent toutes deux produire des graines. Les aphides visitent les nôtres au début de l'été, mais nous avons remédié au problème en aspergeant abondamment le plant d'eau et en répétant l'opération plusieurs fois. Nous avons aussi été aidés par les coccinelles affamées. Les aphides n'empêchent pas cette fleur de s'épanouir chaque année.

Recherche

Guide de jardinage — Automne 2009

  • Mot de la rédactrice : La lumière d'autumne
  • La vérité au sujet des chauves-souris
  • La viorne trilobée
  • Contre toute attente
  • La salamandre à points bleus
  • B.C.’s Wild Heritage Plant
  • Papiers peint
  • Inscrivez-vous gratuitement
Lire

Zones de rusticité

Choix de plantes en fonction des zones de rusticité

Lire

Ressources