Apportez votre soutien à la FCF  |   Contactez-nous  |   FAQ   |  English

Avant de creuser : quelques points à considérer

La création d’un jardin florissant qui attire une variété d’espèces sauvages est un processus à long terme qui exige beaucoup de réflexion. Un premier lieu, vous devez élaborer un plan détaillé qui prend en considération votre budget et le temps dont vous disposez. Établissez vos priorités, puis amorcez lentement la réalisation de votre projet.

Le plan doit tenir compte de certains éléments essentiels à la création d’un jardin en santé et accueillant pour la faune.

Diversité

La plantation d’une variété d’arbres, d’arbustes et d’autres plantes offre une diversité d’aliments différents et, par conséquent, vous permet de répondre aux besoins d’un plus grand nombre d’espèces sauvages. Une espèce peut préférer les noix, une autre les graines, les fruits ou le nectar, et les besoins d’une même espèce peuvent varier selon les saisons. Par exemple, les oiseaux comme le chardonneret jaune raffolent des graines, mais ils ont aussi besoin d’insectes pour nourrir leurs oisillons.

Changement des saisons

La plupart des espèces sauvages ne peuvent survivre qu’en se nourrissant d’aliments produits durant une seule saison. Si vos fleurs ne s’épanouissent qu’au milieu de l’été, que feront les papillons au printemps et à l’automne ? Essayez d’offrir une variété de plantes qui fournissent nourriture et abri tout au long de l’année. Les arbres à feuilles caduques offrent des abris durant l’été, mais en hiver, ce sont les conifères qui offrent des refuges contre le froid.

Aménagement d’abris

Tous les éléments qui composent votre jardin sont importants, mais la façon de les aménager est tout aussi importante. En effet, s’il n’y a pas d’abris pour échapper aux prédateurs, la plupart des espèces sauvages ne profiteront pas des aliments que vous leur offrez. Par ailleurs, les abris ne devraient pas être placés à des endroits qui permettraient aux prédateurs potentiels (comme les chats) de faire le guet et de bondir sur les convives tandis qu’ils se nourrissent. Déterminez le meilleur aménagement de votre jardin qui permettra à la faune de le fréquenter en toute sécurité et qui vous permettra d’y passer des heures agréables. Les bordures et lisières sont particulièrement utiles à la faune.

Climat

En choisissant les plantes pour votre jardin, vous devez tenir compte du climat local. Une plante très utile à la faune dans la zone 7 ne servirait à rien si vous habitez dans la zone 4. Choisissez des plantes qui conviennent parfaitement au climat de votre région.

Sol

Déterminez les conditions du sol à la grandeur de votre terrain et choisissez des plantes qui conviennent aux divers types de sol. Il est préférable de faire les recherches avant de planter votre jardin que de passer des mois à tenter de faire pousser une plante au mauvais endroit.
Lisez davantage sur la santé du sol »

Plantes indigènes

Les plantes indigènes de votre région sont adaptées au climat local et aux conditions du sol, et elles ne nécessitent pas l’utilisation de pesticides. Une plante en difficulté en raison des conditions inappropriées du sol et du climat est plus vulnérable aux insectes nuisibles, aux maladies et à la concurrence des mauvaises herbes.

De même, étant donné que la faune locale a évolué en association avec la flore indigène, cette dernière lui est plus utile. Rappelez-vous que les fleurs exotiques ont été sélectionnées pour leur apparence et non pour leur capacité à fournir du nectar aux pollinisateurs.

Soyez réaliste

Avant d’aller plus loin, décidez du genre d’espèce sauvage que vous désirez attirer. Toutefois, soyez réaliste : ne vous attendez pas à voir un orignal dans un jardin urbain ! Choisissez quatre ou cinq espèces fauniques qui existent dans les environs et élaborez votre plan en conséquence. Trouvez quelles sortes de plantes fournissent leurs aliments et leurs abris préférés (n’oubliez pas que ces plantes doivent être indigènes à votre région). Tenez compte des besoins de ces plantes en matière de sol, d’ensoleillement et d’humidité. Consultez des guides de poche sur la faune et la flore des environs ou des clubs locaux de naturalistes pour savoir quelles espèces existent naturellement dans votre région.

Recherche

Guide de jardinage — été 2009

  • Mot de la rédactrice : Un beau matin d’été
  • Discover the World of Animal Tracks »
  • Un jardin néo-écossais
  • L’oriole de Baltimore aux couleurs éclatantes
  • Les cactus du Canada
  • Pépinière « Prairie Originals »
  • Inscrivez-vous gratuitement
Lire

Zones de rusticité

Choix de plantes en fonction des zones de rusticité

Lire

Ressources