Apportez votre soutien à la FCF  |   Contactez-nous  |   FAQ   |  English

Paillage

Chaque année, la nature étend sa propre couverture de « paillis ». En effet, les feuilles qui tombent des arbres à l’automne couvrent le sol, mais il existe de nombreux autres paillis naturels, par exemple les aiguilles des conifères qui tombent, les plantes herbacées qui meurent et leurs débris, ainsi que ceux des vivaces et des annuelles, qui recouvrent le sol, puis qui sont remplacés par de nouvelles pousses au printemps.

Le paillage offre de nombreux avantages : suppression des mauvaises herbes, conservation de l’humidité, modération des écarts de température du sol, réduction du compactage, réduction de la concurrence des autres plantes, amélioration de la composition du sol et apport d’éléments nutritifs au sol. Dans nos jardins privés, nous enlevons les débris pour maintenir un effet visuel esthétique; toutefois, cette couche de matières organiques est un élément important de nos jardins et peut être laissée en place ou remplacée par du paillis organique.

Suppression des mauvaises herbes | Conservation de l’humidité | Modération des écarts de température du sol | Réduction du compactage | Réduction de la concurrence | Amélioration de la composition du sol | Apport d’éléments nutritifs au sol

Application de paillis

Paillis organiques

Suppression des mauvaises herbes

Une couche de 5 à 8 cm de paillis empêche la lumière d’atteindre la surface du sol, empêchant de ce fait la pousse des petites herbes indésirables et la germination de leurs graines. Les herbes qui germent à la surface du paillis sont faciles à enlever à la main. Par contre, certaines espèces comme les pissenlits et les chardons ont suffisamment d’énergie dans leurs racines pour traverser une couche de paillis. Il est donc essentiel de bien désherber les plates-bandes avant d’y épandre du paillis.

Conservation de l’humidité

Le paillage des plates-bandes est un moyen efficace de conserver l’eau. Le paillis agit comme une membrane protectrice, réduisant l’évaporation à la surface du sol. Selon les recherches, une couche de 5 cm d’écorce réduit de 21 % la perte d’humidité au cours d’un été. En raison de sa structure, le paillis aide l’eau à s’infiltrer dans le sol, réduisant le ruissellement ou l’éclaboussement de l’eau durant des fortes pluies.

Modération des écarts de température du sol

L’humidité et les éléments nutritifs sont absorbés par de minuscules poils racinaires. En modérant les écarts de température du sol, le paillis empêche ces poils absorbants d’être endommagés quand il fait très chaud. À l’automne, une couche de paillis aide à conserver la chaleur qui a pénétré dans le sol, ce qui favorise la croissance des racines jusqu’à la fin de la saison.

Réduction du compactage

Le piétinement fréquent dans un jardin contribue au compactage du sol autour des racines. Cela réduit la croissance des plantes en limitant la circulation d’air, l’infiltration d’eau et la percolation. À mesure que les poches d’air dans le sol sont comprimées, la capacité de rétention d’eau est également réduite. Il se forme alors des flaques d’eau à la surface du sol. Le prolongement des racines est également très difficile dans un sol compacté. Un couche de paillis aide à réduire le compactage en réduisant la fréquence du piétinement, étant donné qu’il y a moins de désherbage à faire, et en absorbant une partie du compactage.

Réduction de la concurrence

Il est avantageux d’épandre du paillis autour des arbres et des arbustes, au moment de leur plantation, car le gazon et les mauvaises herbes leur font concurrence, les privant d’éléments nutritifs et d’eau. Le cercle de paillis devrait avoir une épaisseur de 5 à 8 cm et couvrir le réseau racinaire de la plante. Il faut de trois à sept ans pour qu’un arbre soit complètement établi. La réduction de la concurrence accélère ce processus. Agrandissez le cercle de paillis chaque année jusqu’à ce que l’arbre soit bien établi. En outre, le paillis protégera le tronc de l’arbre ou de l’arbuste des dommages causés par les taille-bordures et les tondeuses à gazon.

Amélioration de la structure du sol

À mesure que la matière organique se décompose, elle produit de l’humus. L’humus lie ensemble les diverses particules du sol pour créer des grains de terre. La formation de ces grains améliore la structure du sol. L’amélioration de la structure du sol favorise la circulation de l’oxygène, l’infiltration de l’eau et la percolation.

Apport d’aliments nutritifs au sol

Le paillis organique se décompose progressivement. Tandis que les micro-organismes décomposent la matière organique, des éléments nutritifs essentiels à la croissance des plantes sont dégagés dans le sol. Cependant, certaines matières peuvent éliminer l’azote contenu dans le sol lorsqu’elles se décomposent. Les micro-organismes utilisent l’azote tandis qu’ils consomment le carbone des matières organiques. Il en résulte que les plantes souffrent d’une carence en azote. Cette carence est temporaire. Lorsque le paillis est complètement décomposé, les éléments nutritifs retournent alors dans le sol. L’ajout de paillis partiellement décomposé et d’un engrais fort en azote peut prévenir cette condition. Les rognures de gazon, la farine de sang ou le fumier de volaille peuvent fournir le complément d’azote requis.

Recherche

Guide de jardinage — été 2009

  • Mot de la rédactrice : Un beau matin d’été
  • Discover the World of Animal Tracks »
  • Un jardin néo-écossais
  • L’oriole de Baltimore aux couleurs éclatantes
  • Les cactus du Canada
  • Pépinière « Prairie Originals »
  • Inscrivez-vous gratuitement
Lire

Zones de rusticité

Choix de plantes en fonction des zones de rusticité

Lire

Ressources